Michel Foucault y el cristianismo

Philippe Chevallier (2011) Michel Foucault et le christianisme, ENS Éditions ISBN-10 2-84788-325-8 ISBN-13 978-2-84788-325-1 ISSN 1765-8128

Un libro recientemente publicado analiza los estudios de Foucault sobre la historia del cristianismo y su influencia en la formación de las formas de individualización y las disciplinas. En particular el autor analiza el texto de las conferencias en el Collège de France citaba en 1979-1980 (“Le Gouvernement des Vivants”) y el ciclo de conferencias dictado en Louvain sobre la confesión (actualmente en vias de publicación). Aparentemente el autor tuvo tambien acceso a otros materiales inéditos, como surge del comentario de Colin Gordon.

Este es el indice del contenido del libro

INTRODUCTION
MICHEL FOUCAULT : BIBLIOGRAPHIE

PREMIERE PARTIE : LE CHRISTIANISME COMME OBJET HISTORIQUE, UNE QUESTION DE METHODE

Chapitre un. Définition du modèle stratégique
Usage des concepts dans l’historiographie de Michel Foucault
La stratégie comme connexion de l’hétérogène
Les « formes de rationalité » sont-elles des idéalités ?

Chapitre deux. Le christianisme au risque de l’analyse stratégique
Le christianisme éclaté : 1973-1977
Le christianisme comme « gouvernementalité » : 1978
Un nouveau regard sur les institutions politiques : Église et État • Pastorat chrétien et marxisme : un miroir déformant ? • Évaluation critique de l’histoire pastorale
Le christianisme comme « régime de vérité » : 1980
Origine et mutation de la notion de « régime de vérité » • Postérité de la notion de « régimes de vérité » : vers l’éthique ? • Une double réduction de l’objet « christianisme »

Chapitre trois. Foucault et l’historiographie de l’Antiquité tardive

DEUXIEME PARTIE : UNE LECTURE SINGULIERE DES PERES

Chapitre quatre. Le christianisme dans le texte
Limites de la première histoire de l’aveu (1974-1978)
Spécificité de la forme religieuse de l’aveu • La confession est-elle une pratique coercitive ? • Les manuels des confesseurs comme pratique discursive
Le retour au texte : le virage de 1980
Abandon du principe d’exemplarité • Quoi de neuf ? Œdipe • Du fils Œdipe aux Pères chrétiens : radicalisation d’une lecture

Chapitre cinq. Conséquence sur l’usage des textes : lire et traduire les Pères
Lire : des choix classiques
Traduire : Foucault, traducteur sourcier
Citer : la citation comme pratique de lexicalisation

Chapitre six. Vers une « anarchéologie » du christianisme

TROISIEME PARTIE : UNE INTERPRETATION DU CHRISTIANISME COMME VOIE MOYENNE

Chapitre sept. Le christianisme comme Orient perdu
Tragédie de l’homme occidental
Une expérience d’abord littéraire
L’expérience de la transgression : Georges Bataille • L’être du langage, l’être : Roger Laporte, Maurice Blanchot • L’Orient, tentation originelle du christianisme : Pierre Klossowski, Gustave Flaubert
Le retour de la métaphysique

Chapitre huit. La relève d’un temps précaire
Premières hypothèses sur la différence chrétienne
La différence entre le moine et le pénitent
Les techniques de soi chrétiennes dans le monachisme • Les techniques de soi chrétiennes avant le monachisme • Pourquoi le laïc ne peut être gouverné comme le moine
La différence entre le salut et la perfection

CONCLUSION

Appendice : possibilité de compléter l’histoire stratégique du christianisme

Señalemos también un articulo reciente que estudia la relación entre contagio y pecado en el cristianismo medieval y su influencia en el desarrollo de la biopolitica:

Arnaud FOSSIER, « La contagion des péchés (xie-xiiie siècle). Aux origines canoniques du biopouvoir », Tracés. Revue de Sciences humaines [En ligne], 21 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2013, consulté le 15 juillet 2012. URL : http://traces.revues.org/5128 ; DOI : 10.4000/traces.5128